Clytia

Micro-méduses de recherche

Tapis de polypes sur les fonds marins, elles prolifèrent et bourgeonnent en de minuscules et transparentes méduses.

Dans cet épisode

  • sipho300000
    Siphonophore
  • clytia_00000
    ClytiaClytia hemispherica
  • larveDeVelelle
    Larve de vélelleVelella velella
  • larve-danto
    Larve d’anthozoaire
  • pelagia
    PélagiePelagia noctiluca

Narration

Clytia hemispherica est une micro-méduse que l’on retrouve dans tous les océans du monde, à condition de bien ouvrir l’œil car elle ne mesure que 5 à 20 millimètres.

Cette jolie gélatineuse est appréciée des laboratoires parce que les chercheurs parviennent à contrôler tout son cycle de vie.  Pour leurs expériences, ils peuvent même la modifier génétiquement, et son ADN sera bientôt entièrement décryptée.

Clytia naît d’un polype, un sac gélatineux muni de tentacules et fixé sur une algue, un rocher ou un coquillage. Elle vit en colonie et se nourrit en rabattant la nourriture vers sa bouche, à l’aide de ses tentacules.

De petits bourgeons se forment au bout des polypes, et prennent la forme de minuscules méduses. Quand elles sont prêtes, les Clytia se détachent et se laissent dériver.

Chaque jour à l’aube, un œil attentif peut être témoin d’une étrange effervescence.  Sous l’ombrelle gélatineuse des Clytia mâles et femelles, de petits sacs libèrent des spermatozoïdes ou des ovules.

L’oeuf fertilisé de Clytia se transforme alors en larve planula qui glisse, mue par une fine couche de cils. Son but, c’est de trouver un support, pour se fixer et former une nouvelle colonie de polypes.

Partager

Une production
CNRS

Sur une idée originale de
Christian Sardet

Réalisation
Sharif Mirshak

Textes
Christian Sardet, Sasha Bollet

Images
Christian Sardet, Sharif Mirshak, Noé Sardet

Montage
Sharif Mirshak

Voix
Sacha Bollet

Creative Commons Licence :
Attribution Non-Commercial
No Derivative

Videos reliées