Pelagia

Méduses redoutées

Les piqueurs mauves se déplacent en bancs, au grand dam des baigneurs qui redoutent leurs cellules urticantes.

In this episode

  • Siphonophore
  • ClytiaClytia hemispherica
  • Larve de vélelleVelella velella
  • Larve d’anthozoaire
  • PélagiePelagia noctiluca

Narration

Pelagia noctiluca est une méduse mauve tachetée d’une dizaine de centimètres. Elle doit son nom aux mots grecs, pelagos qui signifie pleine mer nocti nuit et luca, lumière parce que cette méduse luit la nuit dans les vagues.

Les Pelagia constituent des bancs de centaines de milliers d’individus qui dérivent près des côtes de façon périodique. Elles sont fort redoutées des baigneurs. Au simple contact de leurs longs tentacules, leurs cellules urticantes projettent un filament épineux enroulé comme un ressort. Ce filament injecte des toxines sous la peau et cause des irritations… et même de vilaines brûlures!

Les petites proies comme les crustacés ou les poissons juvéniles sont immobilisées. La méduse peut les ramener à sa bouche et les digérer. Une semaine seulement après leur naissance les”éphyrules”- des bébés Pelagia – ont déjà une petite bouche pour s’alimenter.

Les Pelagia femelles et les Pelagia mâles émettent œufs et spermatozoïdes en grand nombre. Après fécondation les œufs se divisent, forment un embryon qui s’allonge et devient une larve planula couverte de cils.

La larve planula grossit en forme de petit bonnet avec une bouche et huit lobes.  Peu à peu, les tentacules se dessinent, les organes sensoriels se développent et quatre grands bras poussent autour de la bouche pour donner un nouveau « piqueur rose ».

Share this on

Production
CNRS

Original Idea
Christian Sardet

Director
Noé Sardet

Texts
Christian Sardet, Sacha Bollet

Images
Christian Sardet, Noé Sardet

Editing
Noé Sardet

Sound mix
Noé Sardet

Voice
Sacha Bollet

Creative Commons Licence :
Attribution Non-Commercial
No Derivative

Related Videos