Plancton de la Côte d’Azur

La mer Méditerranée est d’un bleu azur. Au large le courant Ligure charrie du plancton.

Dans cet épisode

  • sipho300000
    Siphonophore
  • clytia_00000
    ClytiaClytia hemispherica
  • larveDeVelelle
    Larve de vélelleVelella velella
  • larve-danto
    Larve d’anthozoaire
  • pelagia
    PélagiePelagia noctiluca
  • larveOursin-pluteus
    Larve d’oursinParacentrotus lividus
  • thumb_larve_mollusque2
    Larve veligère
  • gymno_00000
    GymnosomePneumodermopsis paucidens
  • appendiculaire3_00001
    Appendiculaire
  • salpe
    Salpe

Narration

Notre mer est d’un bleu intense, un bleu azure reflet des grands fonds près des cotes. Au large le courant Ligure charrie du plancton. Ce plancton est la multitude des organismes qui dérivent avec les courants. Depuis les bactéries microscopiques jusqu’aux plus longs animaux du monde: les siphonophores. Entre ces deux extrême, dérive tout un monde d’organismes planctonique: des gélatineux, des invertébrés, aux formes et mœurs étranges ainsi que d’innombrables embryons et larves.

Depuis deux siècles, Perron, Lesueur puis Haeckel, Vogt, Fol, Barrois, Korotnef, Trégouboff et leurs descendants à la station marine de Villefranche sur Mer,peignent, dessinent et étudient ces êtres planctoniques qui abondent dans la baie ou près des cotes Niçoises

Les Velelles qu’on appelle méduses voilettes sont coloniales comme les coraux et vivent en surface poussées par les vents et les courants. Ces cousines des méduses reviennent chaque année à la fin du printemps décorant nos plages de franges bleues.

Les méduses hantent souvent  nos cotes en de larges troupeaux. Il y a celles, telles les Pelagia, dont les cellules urticantes infligent de vilaines brulures. Mais il y a aussi d’innombrables méduses microscopiques ignorées des baigneurs comme ces fragiles Clytia qui sont même devenues méduses de laboratoire.

Parmi les animaux gélatineux qui hantent nos cotes vous connaissez probablement Cymbulia peronii alias « sabot de vénus ». Vous aurez probablement trouvé un jour sur nos plages sa pseudo coquille cartilagineuse en forme de sabot. Cymbulia est membre des mollusques planctoniquesabondant en hiver et au printemps et qui ont transformé leur pied en nageoire. Et lorsque les élégantes et transparentes ceintures de vénus sont au rendez c’est l’été qui s’annonce.

Enfin vous pensiez peut être que les oursins n’avaient rien a voir avec le plancton. Détrompez vous. Comme la plupart des animaux des fonds marins, avant de devenir adulte, ils passent leur vie d’embryons et de larves dans le plancton. Ce sont des proies faciles, source de nourriture pour d’autres organismes du plancton, un maillon essentiel de la chaine alimentaire. Les rares survivant perpétueront les espèces qui a leur tour deviendront plancton.

Partager

Une production
CNRS, Comité Lépine, Ville de Nice

Sur une idée originale de
Christian Sardet

Réalisation
Noé Sardet

Textes
Christian Sardet

Images
Christian Sardet, Sharif Mirshak, Noé Sardet

Montage
Noé Sardet

Mixage sonore
Noé Sardet

Voix
Bernard Dubreuil

Ingénieur du son
Noé Sardet

Creative Commons Licence :
Attribution Non-Commercial
No Derivative

Videos reliées