Vélelles

Voiliers planctoniques

Colonies de polypes à la surface des mers chaudes, les velelles voguent au gré des vents.

Dans cet épisode

  • sipho300000
    Siphonophore
  • clytia_00000
    ClytiaClytia hemispherica
  • larveDeVelelle
    Larve de vélelleVelella velella
  • larve-danto
    Larve d’anthozoaire
  • pelagia
    PélagiePelagia noctiluca

Narration

On croirait des jouets – radeaux en plastique bleu de 3 ou 4 centimètres – avec une voile triangulaire transparente. Sous le flotteur rempli d’air, de multiples polypes et tentacules lestent l’embarcation.

Les velelles sont des cousines des méduses qui se nourrissent d’œufs de poissons, de larves ou de petits crustacés. Elles pêchent avec leurs tentacules urticants et ramènent les proies vers la bouche centrale.

Mais peut-on vraiment parler d’un seul animal ? Les velelles sont des colonies de multiples polypes fixés sous le flotteur. Un gros polype nourricier au centre, des tentacules, et des polypes reproducteurs. Tous agissent de concert.

Les polypes reproducteurs bourgeonnent de microscopiques méduses males ou femelles qui assurent la reproduction sexuée. Après une ou deux semaines les larves viendront flotter à la surface devenant velelles à leur tour.

Ces planctons de surface voguent en grand nombre dans les mers chaudes. Parfois le vent les pousse sur les côtes où elles s’échouent en formant des franges bleues sur des kilomètres de plage.

Dans les populations de velelles, la voile est disposée obliquement à droite ou à gauche… si bien que les petits voiliers sont dispersés aux quatre vents…

Partager

Une production
CNRS

Sur une idée originale de
Christian Sardet

Réalisation
Sharif Mirshak

Textes
Christian Sardet, Sasha Bollet

Images
Christian Sardet, Sharif Mirshak, Noé Sardet

Montage
Sharif Mirshak

Mixage sonore
Sharif Mirshak

Voix
Sasha Bollet

Ingénieur du son
Sharif Mirshak

Creative Commons Licence :
Attribution Non-Commercial
No Derivative

Videos reliées